Le mot de la fin… de la part de nos «Journalistes/Chroniqueurs»

"Pimentez" vos cours avec la collection de vidéos éducative (CVE) – avec Ann Quesnel
18 avril 2017
1:1 Quelles sont les clés du succès dans une école?
20 avril 2017

Le mot de la fin… de la part de nos «Journalistes/Chroniqueurs»

Dans les paragraphes suivants, vous lirez les impressions et les commentaires de nos «Journalistes/Chroniqueurs» sur leur participation et leur expérience au Colloque AQUOPS 2017…


Roxanne Poulin (étudiante en enseignement primaire): Cette année, c’était ma première expérience à l’AQUOPS. J’ai adoré et j’ai été impressionnée de voir le nombre d’ateliers disponibles et la variété de ceux-ci. Je souhaite participer à ce colloque à nouveau dans les prochaines années, particulièrement parce que c’est une bonne façon pour moi d’en apprendre davantage sur les TIC. J’ai le souci d’intégrer les TIC dans ma classe, et je crois que je devrais profiter du fait que je ne suis pas encore habituée à un certain fonctionnement pour trouver des façons simples d’utiliser les TIC avec les élèves. Cela sera pour moi un défi!

Stéphanie Netto (Professeure à l’Université de Poitiers, chercheure invitée au laboratoire CRIRES – Université Laval de janvier à fin aout 2017) : Cela a été une première et belle expérience, pour moi, d’avoir été JournalisTIC dans l’édition 2017 de l’AQUOPS. J’ai eu l’occasion de rencontrer et discuter avec plusieurs enseignant-e-s et avec des collègues chercheur-e-s tout en réalisant quelques interventions dans des ateliers projet COCREATIC. J’en ai appris davantage sur ce qu’est concrètement la pensée informatique à travers ces moments !! J’ai apprécié la chaleur humaine des congressistes, essentiellement canadiens et même québécois. Enfin, j’ai beaucoup aimé cette proximité entre Théorie et Terrain, entre apports de travaux de recherche et points de vue de personnes qui sont impliquées dans l’Education en commissions scolaires. Ce point est moins visible, je trouve, en France…

Nicolas Sériès (étudiant au baccalauréat en enseignement primaire et éducation préscolaire à l’Université Laval): L’AQUOPS a été pour moi une occasion inespérée d’en apprendre plus sur les technologies en éducation et surtout sur la façon de les appréhender. En effet, j’ai réalisé durant ce colloque que le problème actuel ne concerne pas forcément le manque d’intérêt, d’éducation à l’utilisation et encore moins l’accès aux technologies, mais principalement le réflexe qu’ont les enseignants à les  intégrer à leur routine. Par le biais de rencontres, de discussions et de présentations sur des idées vieilles comme le monde ou excessivement novatrices, il est essentiel de revoir le regard que l’on pose sur les technologies en tant qu’enseignants; leur utilisation au quotidien doit devenir un réflexe inné et non acquis.

Azeneth Patino (étudiante au doctorat en technologie éducative à l’Université Laval): Je veux commencer par remercier toutes les personnes qui ont fait de l’initiative JournalisTIC une réalité, car grâce à elles nous avons eu l’opportunité de participer comme chroniqueurs web cette année. Un grand merci à Suzanne Dansereau qui a fait preuve d’une excellente organisation et qui a su très bien nous accueillir et orienter dans notre rôle de chroniqueurs. Pour moi, il s’agissait de ma première participation au congrès de l’AQUOPS. J’ai été surprise par l’enthousiasme et l’engagement des participants à apprendre davantage sur les usages pédagogiques des technologies. Lors de cette édition 2017 du congrès de l’AQUOPS, j’ai eu l’occasion de rencontrer des enseignants passionnés par leur profession qui cherchent à améliorer leur pratique professionnelle en intégrant des technologies. En résumé, un congrès à ne pas rater.

Marise Collin Lam (enseignante au primaire)

Cette première expérience à l’AQUOPS ne sera pas la dernière! J’ai adoré faire partie de l’équipe journalisTIC. Mon expérience fût très enrichissante, tant sur le plan des ateliers que des rencontres au cours de ces trois jours. En effet, j’ai eu l’occasion de rencontrer des enseignants et pédagogues motivés, ouverts au grand monde des technologies. J’ai également eu des discussions intéressantes et passionnées et j’ai eu beaucoup de plaisir à participer aux nombreux ateliers offerts. Les animateurs ont été très chaleureux et disposés à répondre à mes questions, ce que j’ai grandement apprécié. En somme, ce congrès m’a permis d’améliorer ma pratique professionnelle en ce qui a trait aux TIC, tout en développant ma réflexion sur le sujet. J’ai hâte d’y revenir! Merci à Suzanne Dansereau de m’avoir accueilli dans l’équipe journalisTIC, elle a été présente tout au long pour nous aider et nous guider à travers cette expérience.

Raoul Kamga (doctorant en technologie éducative)

Les éditions de l’AQUOPS se suivent mais ne se ressemblent pas. Chaque édition est unique surtout en ce qui concerne les connaissances à acquérir sur l’intégration pédagogique des outils informatiques au primaire et au secondaire. Cette 35ème édition était ma troisième expérience à l’AQUOPS et comme d’habitude j’en ressors avec de nouvelles connaissances. Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont œuvré pour le bon déroulement de l’AQUOPS et aussi pour l’organisation de l’équipe JournaliTic. Ainsi je remercie Suzanne Dansereau pour sa disponibilité, son engagement et la coordination auprès de l’équipe JournalisTic.  La 35ème édition de l’AQUOPS est terminée mais je pense que la 36ème est déjà toute proche…

Équipe de Chroniqueurs Web
Équipe de Chroniqueurs Web
L'équipe de Chroniqueurs Web est composée d'étudiants en enseignement qui livrent leurs impressions sur leur participation au colloque de l'AQUOPS.

Comments are closed.