Nouvelle appellation

À cet effet, nous avons sondé nos membres, en vue de modifier non pas l’acronyme mais bien l’appellation actuelle qui ne correspond plus à la réalité de l’Association.

Présentement, AQUOPS signifie : Association Québécoise des Utilisateurs de l’Ordinateur au Primaire et au Secondaire.

Vous serez convoqués pour une assemblée générale extraordinaire ayant pour objet l’acceptation de la nouvelle appellation :

Association Québécoise des Utilisateurs d’Outils technologiques à des fins Pédagogiques et Sociales

Cette assemblée aura lieu mercredi le 12 avril 2017 à la fin de la conférence d’ouverture à 9h15.

Nous espérons chers membres que vous serez interpelés à voter, nous souhaitons construire une Association à votre image.
Le conseil d’administration et la direction de l’AQUOPS.

Genèse

L’Association Québécoise des Utilisateurs de l’Ordinateur au Primaire et au Secondaire (AQUOPS) a été fondée le 6 octobre 1981.
Pères fondateurs de l’AQUOPS : Francis Ménard – Normand Pinet – Michel Arcouet – Marcel Labelle.

Qu’est-ce que l’AQUOPS?

  • un organisme à but non lucratif ayant pour mission de travailler à l’amélioration des pratiques pédagogiques par l’intégration des technologies.
  • une équipe de professionnels et de pédagogues qui met ses connaissances et compétences au service du milieu scolaire québécois.

Mission

Voici la mission et les buts révisés de l’AQUOPS, tel qu’adoptés à l’assemblée générale annuelle du 12 avril 2006.

L’AQUOPS est un organisme à but non lucratif dont la mission est de regrouper en association des intervenants scolaires, du niveau pré-scolaire, primaire et secondaire, afin de favoriser l’intégration et l’utilisation pédagogique des technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation.

Buts

  1. Regrouper en association les personnes et organismes intéressés à l’intégration et à l’utilisation des TIC en éducation et œuvrant auprès des diverses clientèles des niveaux pré-scolaire, primaire et secondaire du Québec (secteurs jeunes et adultes).
  2. Favoriser la quête, la circulation et l’échange de l’information sur les technologies de l’information et des communications en éducation et ce, à tous les niveaux scolaires et dans toutes les disciplines.
  3. Consulter ses membres, communiquer et faire valoir leurs besoins auprès des agents de l’éducation, en ce qui concerne l’utilisation des TIC en éducation.
  4. D’une manière complémentaire et en partenariat avec le milieu, proposer des actions pour contribuer à l’évolution des membres quant à l’utilisation des TIC en éducation, en conservant la pédagogie au centre des préoccupations.