Le changement en éducation via la technopédagogie
1 avril 2015
Pratiques gagnantes au secondaire
1 avril 2015

Utilisation collaborative de votre TNI… Oui, mais comment?

Dès le début de l’atelier thématique 104, le ton a été donné. Vous trouvez que vous n’utilisez pas votre TNI à son plein potentiel? Que vous donnez des leçons ou des activités trop frontales avec vos élèves? Vous désirez l’utiliser de manière plus collaborative? Alors, vous vous trouvez au bon endroit. Cet atelier mené haut la main par les différentes interventions d’une chercheure de l’université de Québec de Montréal et de trois conseillers pédagogiques du RÉCIT a permis d’atteindre ces buts. Voici un article qui vous fait découvrir dans les moindres détails les découvertes, les anectodes et les expériences des participants.


La théorie pour commencer :

Ce n’est pas qu’une impression d’avoir des pratiques plus magistrales avec le TNI. En effet, des recherches appuient le fait que les premières années d’utilisation du TNI, ce dernier serait plus enclin à renforcer une pédagogie frontale. Cependant, il existe des alternatives.

DSC_0140-2

Carole Raby, chercheure de l’Université du Québec à Montréal, nous a fait découvrir le projet « chantier 7 ». C’est un programme de soutien à la formation continue du personnel scolaire à l’usage des TICs subventionné par le MELS.  Cette recherche, étendue sur plusieurs années, a pour but de développer des usages collaboratifs du TNI au sein des pratiques pédagogiques. En tant que recherche-action, ce projet de recherche s’est fait en collaboration étroite avec des conseillers pédagogiques du RÉCIT et des enseignants préscolaire et primaire. Cet atelier nous a permis de découvrir une partie des résultats du « Chantier 7 »; ces alternatives à la pédagogie frontale. Ces derniers sont composés de capsules vidéo des élèves en action avec le TNI et d’un modèle théorique pour guider les enseignants dans leurs usages du TNI.

Le TNI peut servir comme un nouvel espace dans la classe. Non pas un espace au sens physique, mais bien plus dans le sens « cognitif ». Un espace pour penser et construire ensemble. Cette « bulle » de travail collaboratif des élèves, comme l’a si bien décrit Mme Carole Raby, se nomme : espace dialogique. Le TNI, utilisé de manière dialogique, peut aider pour une création commune et un partage d’idée entre les élèves. Je suis pratiquement sûre que si vous réalisez un sondage sur le mot le plus « cité » à la sortie de l’atelier; tous les participants vont répondront : « espace dialogique ».

« Ce que je retiens principalement

c’est qu’il faut provoquer des

discussions autour du TNI. »

Intervention d’un participant

fin (13)DSC_0153

Mme Lynda O’Connell et Mme Pascale Chaillez, deux conseillères pédagogiques du RÉCIT national de l’éducation préscolaire, nous ont présenté un nouveau modèle théorique, inspiré de deux modèles de Beauchamp, pour une utilisation élevée du TNI. Les deux modèles de Beauchamp présentent une typologie de cinq utilisateurs du TNI et d’interactions en lien avec les TICs (résumé ci-dessous).

  Beauchamp (2004) : Beauchamp (2010) :
1 Le substitue au tableau noir Pas d’interactivité avec les TICs
2 L’apprenti utilisateur Interactivité autoritaire avec les TICs
3 L’utilisateur initié Interactivité dialectique avec les TICs
4 L’utilisateur avancé Interactivité dialogique avec les TICs
5 L’utilisateur synergique Interactivité synergique avec les TICs

Elles nous ont exprimés très clairement, que ce modèle n’était pas encore officiel et donc encore « Top Secret ». Ainsi, dans cet article, il ne sera pas dévoilé entièrement. Cependant, je résume pour vous, chanceux lecteurs, les concepts de base que j’en ai retirés personnellement :

  •  Pédagogie frontale : l’enseignant transmet aux élèves/ l’enseignant est le seul à utiliser le TNI/ peu d’interactions.
  • Pédagogie dialectique : l’enseignant et les élèves travaillent au TNI / les interactions sont bidirectionnelles / Les élèves FONT.
  • Pédagogie dialogique : Les élèves travaillent entre eux au TNI / les interactions se passent dans deux espaces : entre les élèves au TNI et entre le groupe d’élève et l’enseignant / l’enseignant agit comme médiateur pour les aider dans leur tâche / les élèves CONSTRUISENT

Ce modèle n’est absolument pas linéaire. On ne passe pas de l’étape un à trois. On « rebondit » plutôt entre les différents stades. Par exemple, un enseignant utilisera son tableau interactif de manière dialectique avant de retourner à la manière frontale, pour une mise en commun. Ensuite, il pourrait relancer le travail d’une manière dialogique. Ce modèle (personnellement réinterprété des discussions) n’est donc pas un but à atteindre, mais plutôt une manière de proposer différentes ressources à l’enseignant qui désire aller plus loin dans son utilisation du TNI. Pour chacun des « stades », nous avons eu la chance de visionner des capsules vidéos d’enseignants et d’élèves qui travaillent au TNI.

 

DSC_0137remue méninge

Désirant nous faire vivre une vraie démarche de coconstruction, nous nous sommes retrouvés à travailler en petits groupes dans un google document. Le but était de décrire ce que l’on fait avec son TNI? Chaque groupe a ensuite partagé le contenu dans un nouveau google document projeté sur le TNI (côté gauche). Ce travail a permis de réaliser des liens avec les différentes étapes du modèle théorique exposé plus haut.

 

 

 

Le modèle TPACK :

TPACK

 

Ensuite, le modèle TPACK (se prononce « Ti –pack ») nous a été introduit avec une pointe d’humour par André-Paul Bouchard, conseiller pédagogique RÉCIT local du CSDRH.  Le modèle TPACK (figure ci-dessous) représente en trois ensemble les trois compétences de l’enseignant : Pédagogie-Technologique-Contenu (la matière) avec en son centre, l’intersection des trois. Un exercice de groupe nous a été à nouveau proposé pour expérimenter la création d’une activité avec les tébéiciels (Notebook, ActiveInspir et OpenSankoré) et tenter de prendre en compte les trois « bulles ».

FotorCreated

Fourmillement entre les bancs par les aides, éclats de rire dans les groupes, silence concentré pour d’autres. Cela sent la création…

 Difficile de ne pas s’attarder uniquement sur la bulle « Technologie » quand cette dernière pose problème… Un vrai défi à surpasser pour les participants. Heureusement, aidé par la présence des quatre intervenants actifs et des tutoriels PDF mis en lien sur google drive (voir lien au dernier point de l’article), les participants ont réussi à atteindre l’objectif.

Travaux pratiques :

Enfin, la deuxième partie de l’atelier a été une véritable mise en situation. Chaque groupe devait créer un canevas ouvert avec leur tébéiciel en tentant de créer une activité qui se place à un niveau plus élevé du modèle exposé pendant la première partie de l’atelier et à l’intersection des trois ensemble du modèle TPACK. Beau défi pour les participants qui se sont ensuite retrouvé présentateur de leur propres réalisations.

FotorCreated2

Pour clôturer l’atelier, André-Paul Bouchard nous a rappelé un proverbe chinois, en espérant donc que les intervenants sont arrivés à leurs buts et que les participants ont appris à utiliser leur TNI et non reçu des préparations toutes faites sur mesure.

« Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour.

Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours. »

Proverbe Chinois

 Mot de la fin :

Pour clôturer l’atelier, les participants ont pu partager leur ressenti et leurs apprentissages. On peut dire que l’atelier a atteint ces buts. Les participants sont ravis de leurs apprentissages. Beaucoup ont appris de nouvelles techniques avec le TNI, d’autres ont appris à « voir » différemment le TNI (comme un espace dialogique) et concevoir différemment des activités avec ce dernier. Certains même en ont relevé des leçons de vie pour mieux vivre avec le TNI dans leur classe (On ne peut pas être parfait). La tête bien remplie et pleine d’idée pour de prochains projets innovants avec leurs élèves, les participants sont tous sortis de cet atelier avec le sourire. Et moi, de même! Merci aux intervenants pour cet atelier qui sort de l’ordinaire.

« J’ai appris qu’il fallait laisser les élèves […], lâcher prise. »

« Pas besoin que tout soit parfait au TNI. »

« Le dialogue avant tout au TNI. »

Interventions de plusieurs intervenants

captni_eÌ-quipes

Ressources :

Google Drive des tutoriels : http://bit.ly/1Ng1YC3

Google Drive du remue-méninge : https://drive.google.com/folderview?id=0B-eqbFsoRhnVfjlhVUhmUmE5ZkJCS1dVTVRNQUVSdHJFdDhNbTBycXdKRVZHS05zNy1yNk0&usp=sharing

Le Récit Nation pour le préscolaire avec activités et ressources TNI : http://recitpresco.qc.ca/

Le projet « chantier 7 » avec toutes les ressources et capsules vidéos (mis en ligne seulement le 28 mai 2015) : www.captni.uqam.ca

Lien vers l’album photo de la journée: http://recitpresco.qc.ca/photos/aquops-2015

Lien vers l’article de la Revue Préscolaire qui traite d’un modèle pour maximiser l’utilisation : http://recitpresco.qc.ca/articles/un-modele-pour-maximiser-lutilisation-de-votre-tni

Aurélie Faticati

Fière JournalisTIC – étudiante en technologie éducative à l’Université Laval

Équipe JournalisTIC
Équipe JournalisTIC
L'équipe JournalisTIC est composée d'étudiants en enseignement qui livrent leurs impressions sur leur participation au colloque de l'AQUOPS.

Comments are closed.