Pratiques gagnantes au secondaire
1 avril 2015
Contenus numériques en histoire et en géographie
1 avril 2015

Des SCOOP! d’actualité pour différencier!

Atelier animé par une présentatrice dynamique et une invitée chaleureuse, toutes deux très confiantes des grandes possibilités pédagogiques du site et outil SCOOP! Et elles peuvent l’être! Dans cet article, vous retrouverez un résumé de cet outil SCOOP! et les coulisses de l’application de ces fiches pédagogiques en classe. SCOOP! se trouve être un outil plein de promesses pour les élèves et enseignants secondaires en adaptation scolaire!


 

Marie-Claude Gaudreau (Conseillère pédagogique en adaptation scolaire C.s. de la Rivière-du-Nord) accompagnée de Julie Boisvert (enseignante en adaptation scolaire CSRDN) nous présente l’outil SCOOP!

DSC_0008-2

SCOOP! C’est quoi?

scoop

 

SCOOP! est un site internet qui propose des fiches d’activités pédagogiques en lien avec l’actualité pour les enseignants du secondaire en adaptation scolaire. Pour chacune des fiches pédagogiques, les objectifs et  trois activités qui partent d’un même sujet d’actualité sont proposés. Libre à vous de vivre les trois activités avec vos élèves, d’en choisir une en particulier ou d’en modifier une pour qu’elle soit plus adaptée à votre contexte en classe. Grâce à ces fiches « toutes faites », la planification devient beaucoup plus simple pour l’enseignant.

« Ca sort du cadre, ça sort de ce que l’on fait déjà! » Julie Boisvert

« SCOOP! est une base « clé en main » pour s’approprier une démarche pédagogique. » Marie-Claude Gaudreau

Nos deux présentatrices nous ont permis d’explorer des fiches pédagogiques, de montrer des exemples concrets d’activités et nous avons même eu droit à trois capsules vidéos qui montrent les témoignages des enseignants qui ont testé cet outil. Mais ne vous inquiétez pas, chers lecteurs, si vous avez raté l’atelier, vous pouvez encore accéder au Prezzi dans lequel les vidéos et les fiches techniques sont incluses ici.

prezziDSC_0020-2

 

L’interdisciplinarité et la motivation

SCOOP! est plus que de simples fiches pédagogiques, c’est aussi une façon authentique d’intégrer l’interdisciplinarité dans son quotidien en classe. Nous avons donc plus découvrir qu’un enseignant pouvait travailler les mathématiques à partir d’un article d’actualité, mais aussi le français, l’art, les sciences, l’histoire, etc. Les présentatrices nous ont convaincues avec des exemples concrets de travaux et projets vécus en classe.

auschwitzsport disciminatoireLes morses

Non seulement l’interdisciplinarité est présente, mais en plus la motivation des élèves est accrue grâce au sens que ce travail donne à leurs apprentissages. Finies les leçons classiques papier-crayon ou la leçon typique sur le diagramme des « activités préférées par les élèves de la classe » : SCOOP! permet de créer des activités signifiantes pour les élèves. Marie-Claude Gaudreau nous donne l’exemple d’une enseignante qui n’utilise pratiquement plus ces cahiers. Dorénavant, son contenu part principalement de l’actualité. Cette illustration montre bien à quel point l’utilisation de SCOOP! peut changer votre dynamique de classe.

La différenciation

Marie-Claude Gaudreau et Julie Boisvert nous ont présenté une autre exploitation de SCOOP! Il permet aussi une différenciation pédagogique. Elles ont fait un travail incroyable, décortiquant dans chaque projet les différenciations explicites afin de nous le démontrer. Voici quatre composantes de la différenciation qu’elles nous illustrent avec des exemples concrets (voir prezzi) :

  • Les contenus : « La différenciation des contenus réfère au Programme de formation et au matériel didactique qui soutiennent l’apprentissage. »
  • Les structures : « On entend par structures la manière dont on organise le déroulement d’une situation d’apprentissage par l’organisation du temps, des lieux, des regroupements d’élèves et par le choix des ressources matérielles.»
  • Les processus : « Le processus correspond à la possibilité qu’ont les élèves de comprendre le contenu de cheminements différents qui reposent, entre autres, sur les rythmes d’apprentissage et les stratégies. »
  • Les productions : « C’est le choix du véhicule de communication pour démontrer l’apprentissage des élèves (débat d’idées, journal de bord, document électronique, blogue, portfolio, etc.).»

Le mot de la fin :

Finalement, les présentatrices nous rappellent que travailler avec les TICs facilite l’enseignement, mais qu’il est important pour tous les pédagogues de se questionner sur les pratiques qui sous-tendent les utilisations des TICs. Il est nécessaire d’avoir une réflexion et valoriser une pratique qui va au-delà de l’utilisation simple de l’outil. C’est exactement ce genre de pratiques pédagogiques qu’elles nous ont illustrées dans leur atelier. Merci pour cette conférence pleine de ressources pratiques. Je suis sûre que les participants sont repartis dans leur école avec l’envie d’explorer ce nouvel outil dans leur classe.

Les liens de cet article :

Le site SCOOP! : http://scoop.ecolebranchee.com/

Le Prezzi de la présentation : http://bit.ly/diffactualite

Aurélie Faticati

Fière JournalisTIC – étudiante en technologie éducative à l’Université Laval

Équipe de Chroniqueurs Web
Équipe de Chroniqueurs Web
L'équipe de Chroniqueurs Web est composée d'étudiants en enseignement qui livrent leurs impressions sur leur participation au colloque de l'AQUOPS.

Comments are closed.