Créer des PDF « cliquables » avec le logiciel libre (LibreOffice)

Les blocs LEGO pour apprendre les mathématiques (1er cycle du primaire)
4 avril 2015
La classe inversée – Venez essayer pour le fun !
5 avril 2015

Créer des PDF « cliquables » avec le logiciel libre (LibreOffice)

Libreoffice

Cet atelier présenté par Thomas Stenzel (RÉCIT national, Service à la communauté anglophone (C.s. Central)), Jean Chouinard et Catherine Duprey (Service national du RÉCIT en adaptation scolaire), avait comme objectif de mettre en action les congIMG_20150401_152524ressistes dans la création d’un PDF « cliquable » et où les élèves peuvent écrire.

Tous travaillant pour aider les élèves en adaptation scolaire, les animateurs se sont attardés sur l’outil LibreOffice (logiciel libre d’écriture) pour permettre aux élèves en difficulté de réaliser des contrôles, des interrogations comme l’ensemble de la classe. Cet outil d’écriture comporte, en fait, un moyen de rendre les fichiers au format PDF « cliquables ». Après un bref passage théorique, les animateurs ont soutenu l’apprentissage des différents congressistes dans la création de leur propre PDF.

Voici le tutoriel proposé lors de cette activité :

http://www.recitadaptscol.qc.ca/IMG/pdf/Formulaire_Libre_office_AQUOPS-2.pdf

Il faut préciser que de telles mesures d’adaptation sont autorisées par le MELS pour passer des examens. En effet, des élèves peuvent passer un examen à l’aide de la technologie comme accommodement (notamment par les PDF).

Comme l’a mentionné l’un des participants, les enseignants peuvent alors transposer tous leurs documents en format Word (.doc), dans un format PDF via LibreOffice. Il suffit tout simplement de faire un bon vieux « copier-coller », et puis de remettre en page dans l’interface de LibreOffice.

Ainsi ces PDF :

– favorisent une meilleure équité 

– sont la meilleure solution (disponible) pour conserver l’intégrité et la sécurité des épreuves ministérielles

Lire un PDF

LibreOffice est un excellent outil pour créer ces PDF, seulement il ne permet pas l’audio. Par conséquent, nos animateurs nous ont proposé d’ajouter deux logiciels de lecture à voix haute, pour aider encore plus les élèves en difficulté. Ils mettent en avant Word Q (logiciel payant, http://www.goqsoftware.com/) et Nature Reader qui est gratuit dans un premier temps (http://www.naturalreaders.com/). Ces logiciels viennent se greffer aux PDF et lisent le texte sélectionné dans la langue choisie, tant la question que la réponse inscrite par l’élève.

Conclusion

Pour finir, les animateurs concluent en disant : « les documents accessibles sont une nécessité pour les élèves qui utilisent des aides technologiques, mais c’est aussi bénéfique pour l’ensemble des élèves qui utilisent les TIC ».

Critique du Journaliste

L’objectif de créer un PDF cliquable avec les participants a tout à fait été atteint. Tous les congressistes sont ressortis de l’atelier avec une petite formation sur la création de tels PDF. De plus, leurs apprentissages ne s’arrêtent pas là. Ils ont également découvert un logiciel pour lire leur document électronique. En d’autres termes, les membres de l’assemblée ont vécu une séance entièrement enrichissante, utile et concrète.

Étant, pour ma part, un utilisateur de LibreOffice, je n’étais en aucun cas au courant qu’il était possible de réaliser des documents aussi personnalisables avec ce logiciel. L’univers des logiciels libres permettent donc plus que les logiciels payants ? Pourquoi encore acheter certains produits non gratuits ?

Liens utiles

Lien vers la page du récit reprenant la présentation de l’atelier

http://www.recitadaptscol.qc.ca/spip.php?article675

Lien vers le PowerPoint de la présentation

https://docs.google.com/presentation/d/1O5CQQTsuG5BXzV85_L0CAzlMezvP1D020VemfLbhAxM/edit?pli=1#slide=id.g602c036da_210

Jérémy Van Ranst.1Jérémy Van Ranst (Journaliste-Chroniqueur AQUOPS 2015)

Équipe de Chroniqueurs Web
Équipe de Chroniqueurs Web
L'équipe de Chroniqueurs Web est composée d'étudiants en enseignement qui livrent leurs impressions sur leur participation au colloque de l'AQUOPS.

Comments are closed.